image article

S'en sortir à Bali

par Aurélien Massé, le 22 avril 2016 - Dans | Indonésie
B ali est la seule île hindouiste du plus grand pays musulman du monde. Un mélange entre tourisme de masse et paysages préservés. Voici quelques conseils pour s'en sortir sur cette magnifique île.

Un peu de culture

Bali est une île de l'archipel de la sonde en Indonésie. Située entre les îles de Java et de Lombok, sa capitale est Denpasar, située dans le sud de l'île. C'est la seule île du
pays à se revendiquer hindouiste (à 93% de la population). La monnaie est le Rupiah quotée à 15 000 IDR (Indonesian Rupiah) pour 1€. Bali est principalement connue pour ses plages paradisiaques et représente le lieu de vacances préféré de nombreux australiens.

 

Parler à Bali

La langue officielle de Bali est l'indonésien mais comme pour la majorité des indonésiens il s'agit souvent de leur langue secondaire, la langue principale étant le Balinais. En arrivant à Bali, probablement à l'aéroport de Denpasar, vous ne serez pas dépaysés, beaucoup de balinais parlent quelques mots d'anglais, tourisme oblige. Il sera donc aisé à votre arrivée de demander de l'aide, un transport ou un hotel, la majorité vous comprendra. Attention je parle bien sûr des villes touristiques, oubliez l'anglais si vous sortez des sentiers battus et rebattus par les touristes.

Les trois premiers mots que vous devriez entendre sont "Transport", "Taxi", et "Massage" qu'on vous proposera à chaque coin de rue. Encore une fois, ce ne sera pas le cas si vous vous évadez des sentiers touristiques.

Parler quelques mots de la langue est toujours bien vu et facilitera quelques échanges si votre interlocuteur ne parle pas anglais. En voici quelques-uns:

Terima Kasih Merci

Selamat pagi Bonjour (Si vous ne le sentez pas vous pouvez dire Halo qui est l'équivalent du salut français)

Bagus est utilisé pour magnifester votre contentement (que ce soit la nourriture le service etc) en gros ca signifie "trés bien"

Terlalu Mahal Trop cher, pour les négociateurs

Apa kabar Comment ça va

Selamat Tinggal Aurevoir si vous partez. Si c'est votre interlocuteur qui part, préférez Selamat Jalan

Permisi Pardon

Hati Hati Attention

Makan Manger

Minum Boire 

Buka Ouvert

Tutup Fermé

Bir Biere 

Apotek Pharmacy

Nama Saya Je m'appelle 

 

Se loger à bali

Le logement à Bali est extremement simple. Il y a très peu d'endroits où vous ne trouverez pas au moins une guest-house ou un séjour chez l'habitant. Pour ma part j'utilise énormément l'application Booking.com pour trouver des bons plans et avoir les commentaires d'autres utilisateurs. Mais vous pouvez déambuler dans les villes que vous parcourez et observer autour de vous. Il y en a pour tous les goûts, de la modeste chambre chez l'habitant jusqu'à l'hotel de luxe.

Les prix dépendront bien sur du logement que vous décidez de prendre. Pour ma part j'ai tourné entre les guest-house (équivalent des chambres d'hôtes en quelque sorte), les HomeStay (le séjour chez l'habitant, mais ne vous y méprenez pas ca ressemble curieusement à une guest-house pour la plupart), et un hotel assez chic à la fin de mon séjour (besoin de me ressourcer au SPA). Au niveau des prix donc, comptez entre 6 et 10€ la nuit dans un homestay, idem dans une guest-house. L'hotel que j'ai pris était 4* avec SPA inclu, piscine et climatisation et m'a couté 18€ la nuit. Vous pouvez également résider dans les Backpackers Hostels qui pour le coup avoisineront les 4 à 7€ la nuit.

Quelques conseils dans le choix de votre chambre: si vous êtes allergique aux douches froides, vérifiez bien qu'il y a de l'eau chaude car vous n'en trouverez pas partout. Demandez également si le petit-déjeuner est inclus, ca peut être utile. Enfin essayez de prendre des chambres avec au moins le ventilateur parceque les nuits à 32°, ca pique.

 

Se déplacer à bali

Se déplacer à Bali est relativement simple si vous évitez de vous faire pigeonner. Dés votre arrivée, vous allez devoir prendre un Taxi qui va vous coûter cher, n'essayez même pas de négocier, les prix sont fixés entre les chauffeurs et ils ne les baisseront pas. Par contre pour la suite les deux moyens de transports les plus rentables sont le scooter pour les petits trajets, et les bus pour les grands trajets. Un scooter vous coûtera environ 50 000 IDR / jour (un peu plus de 3€) Vous pouvez les louer à la journée ou carrément pour une semaine ou plus. C'est trés pratique pour les petits trajets mais les longs trajets avec votre sac risquent d'être épuisants. Pour ces trajets, vous avez la solution du bus.
 La principale compagnie de transport de Bali est Panamara. Les prix sont corrects, les bus sont en très bon état et couvrent les  3/4 de l'île. Attention cependant si vous décidez de prendre le bus, il est préférable d'acheter votre billet en agence, car les  revendeurs font forcément une marge dessus. Si vous vous déplacez en scooter, ne vous inquiétez pas de l'essence vous en  trouverez vraiment partout. Le moindre petit magasin perdu au milieu de la jungle proposera des bouteilles d'essence (qu'ils  appellent Premium) et ils seront presque tous aux alentours de 15 000 IDR/L. Les stations, elles, sont plus rares mais coûtent  moins cher.

Enfin vous avez la possibilité de prendre une voiture avec chauffeur. Les prix sont assez élevés mais il pourra vous faire voir des  coins insoupçonnés sur votre trajet.

Lors de vos déplacements à pied, regardez toujours où vous allez: d'abord parceque les trottoirs (si trottoir il y a) sont souvent en trés mauvais état, mais aussi parceque vous trouverez partout par terre des Segehan. Ce sont des offrandes aux démons que font les balinais, ils sont composé d'un petit panier rempli de fleurs, de cigarettes, de riz et de nourriture. Faites bien attention à ne pas les écraser.

 

Consommer à bali

Ah voilà le chapître que je redoutais le plus. La consommation à Bali peut-être vue différemment selon votre façon de voir les choses. En gros il y a l'école des négociateurs et des non-négociateurs. En effet beaucoup de choses sont négociables à Bali (surtout sur les marchés). Certains vont essayer de tout négocier, ce n'est pas mon fonctionnement. En effet je considère que vu ma position, je ne vais pas essayer de grapiller quelques centimes d'euros qui peuvent faire une différence dans le budget des balinais. Attention je ne dis pas qu'il ne faut rien négocier, aux marchés par exemple les vendeurs savent que vous allez négocier donc ils donnent un prix élevé dés le départ. Mais j'ai croisé certains backpackers dans un warung familial (tout petit restaurant) ayant pris un menu entrée plat boisson bien copieux à 3€, qui éssayaient de le négocier à 2,80€, je trouve cela déplacé. Encore une fois à vous de juger si vous voulez négocier ou non.

Il sera assez rare pour vous d'acheter à manger à Bali tellement la restauration est peu chère et délicieuse (la plupart du temps). Si vous voulez quand même cuisiner le mieux est de vous rendre au marché pour acheter vos aliments. Pour les achats de première nécessité, deux marques se disputent le marché des superettes: Indomaret et MiniMart. Vous en trouverez énormément dans les villes et parfois dans les villages. Vous trouverez également des petits stands un peu partout qui vendent des cigarettes des boissons et des encas. Pour vous restaurer vous aurez le choix entre les restaurants et les warungs. Les restaurant sont ceux que l'on connait et les warungs sont souvent des tout petits restaurants chez l'habitant souvent moins cher et parfois meilleurs.

 

Mes coups de coeurs et déceptions à bali

 Les balinais vivent principalement du tourisme, certaines villes sont completement envahies, c'est le cas par  exemple de Kuta, à la sortie de l'aéroport. Mis à part la plage si vous êtes adepte de surf, passez votre chemin la  ville possède assez peu d'attrait. 

 L'arrière pays balinais est juste magnifique. N'hésitez pas à vous perdre sur les routes avec votre scooter,  Rencontres inoubliables et paysages incroyables assurés. La ville d'Ubud dans le centre de l'île est réputée pour  être la capitale culturelle de Bali et on comprend vite pourquoi: des musées, des temples, des spectacles de  danses et de  musique, tout y est. La ville vaut vraiment le détour.

 Si vous recherchez plutôt l'eau turquoise et le farniente, je ne saurais que trop vous conseiller les îles Gili.  Accessibles en bus puis en bateau, vous trouverez le paradis de la plage. Gili Trawangan est la plus grande des  trois îles. Elle est réputée pour être fêtarde et assez jeune. Gili Meno est la plus petite et la plus calme. Gili Air  enfin est entre les deux. Si vous vous rendez sur ces îles, louez du materiel de snorkelling et allez explorer les  fonds marins, ils valent vraiment le coup.

  

J'éspère que cet article vous aura aidé dans la préparation de votre voyage, n'hésitez pas à poser vos questions  en commentaire, j'y répondrais avec plaisir.

 

 

 

 

 

Partager cet article :

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Vous devez posséder un compte et être connecté(e) pour pouvoir commenter un article.