image article

NON! Voyager n'est pas une chance

par Aurélien Massé, le 28 janvier 2016 - Dans | Australie | Nouvelle Zélande | Canada
P etite remise au clair d'un point qui me tient à coeur

NOTA BENE: A la vue des commentaires postés sur cet article il me semble nécéssaire de faire le point sur un détail. Cet article a été lu uniquement par des Français (et c'est principalement les personnes visées par cet article. Donc oui je suis conscient de la chance de vivre dans un pays "libre" dont le passeport ouvre bien des frontières contrairement à d'autres. Je suis également conscient de vivre dans un pays qui me donne la chance d'avoir accès à l'éducation, aux transports, à l'emploi et donc à l'argent. Mais comme il est précisé dans l'article, il est en réponse à ce que beaucoup de gens m'ont dit et qui ont également la possibilité de faire ce choix. Je ne dis pas que voyager n'est pas une chance, je dis que voyager quand on est dans la situation de 99,9% des lecteurs de ce blog est un choix. Donc désolé si je me suis mal fait comprendre, je sais très bien que dans certains pays pour certaines personne, voyager n'est pas évident et que même si le choix est fait, c'est les possibilités qui manquent (surtout avec ce qui se passe en ce moment) mais je maintient que pour une personne française ayant accès à l'emploi, il ne s'agit que d'un ensemble de choix qui permettent de partir voyager. 

Aujourd’hui, un article un peu particulier.

Il semble à la vue des commentaires sur les réseaux sociaux, sur le blog ou même en discussion, qu’une phrase ressorte très souvent: « La chance que tu as de pouvoir faire ça! ». Au début, je ne relevais pas vraiment cette phrase. Mais à force de l’entendre trop souvent je me suis posé la question. Voyager est-il réellement une chance? ou plutôt est-ce parce que je suis chanceux que je suis de l’autre coté du monde à bronzer avec les kangourous?

J’en ai parlé avec d’autres backpackers qui vivent la même chose que moi et qui entendent la même rengaine presque tous les jours.

Et il semblerait que vous ne trouverez pas un seul backpacker vous dire qu’il est là grâce à la chance. Aucun de nous (en tout cas pour la plupart) n’a eu la chance de gagner à la loterie. En tout cas pour ma part je n’ai pas gagné au loto. Je n’ai pas trouvé un billet d’avion ou une reservation d’hotel par terre.

 

Non voyager n’est pas une chance. Voyager est un choix. Le choix de vivre son rêve, quoi qu’en pensent les autres. Le choix de travailler dans un pays inconnu, dans un métier difficile pour avoir les moyens de continuer son aventure. Le choix de vivre loin des siens, de sa famille, de ses amis. Le choix également de plonger dans l’inconnu, de sortir de sa zone de confort pour découvrir autre chose, une autre façon de penser, de fonctionner.

 

Partir pendant longtemps signifie également abandonner ce qu’on avait construit, sa carrière, ses habitudes, son logement. Je ne dis pas que c’est un choix facile. Mais ca reste un choix. Voyager n’est pas forcément extrêmement couteux. Des visas permettent de travailler dans certains pays, et il n’est pas nécéssaire de partir de l’autre côté du monde pour rêver. Pour rappel (mis à part quelques subtilités) vous avez le droit de travailler dans n’importe quel pays de l’Union Européenne. Ca laisse déjà pas mal de marge pour découvrir des mondes totalement différents tout en gagnant de l’argent. Il faut juste faire le choix de se salir les mains. De faire des boulots apportant moins de considération, des boulots salissants, épuisants mais qui paieront la suite de vos aventures.

 

Ce choix je l’ai fait, non pas par chance mais par envie tout simplement. Je ne dis pas que la chance ne joue pas. J’ai la chance d’avoir été compris et soutenu par la grande majorité de mon entourage, par ma famille, mes amis, mes collègues. J’ai eu la chance de croiser des gens formidables sur ma route. Mais le premier pas, celui qui m’a emmené à la porte d’embarquement, mon sac sur le dos et des rêves plein la tête, ce premier pas c’est moi et moi seul qui ai choisi de le faire.

 

Donc non, les voyageurs, et en particulier les backpackers, ne sont pas des gens particulièrement chanceux, ce sont juste des gens qui ont choisi de croire que le monde était trop vaste pour ne pas l’explorer, et trop beau pour ne pas le découvrir.

 

Et toi? Ce choix tu le fais quand?

Partager cet article :

15 Commentaires

  • avatar utilisateur

    Aurélien Massé

    09/02/2016 - 05:43

    Je persiste quand même qu'il s'agit de choix. Et je ne dis pas que le choix est facile, et encore moins qu'il n'a aucune incidence. Mais souvent les gens disent que j'ai de la chance, je peux le faire, j'ai pas de famille (descendante je parle) que j'ai pas de carrière en cours, que je peux me permettre de partir loin. Certes partir loin demande de l'argent et je conçois que tout le monde ne puisse pas mettre de coté assez d'argent pour partir loin. Mais qui a dit que voyager c'est partir à l'autre bout du monde?

    Il y a des endroits sublimes en France et en Europe qu'on ne connais pas et qui ne coûtent pas cher.

    J'avais une carrière qui commençait je venais de finir mes études j'avais un poste qui m'attendait j'ai fait le choix de mettre cette carrière entre parenthèse.

    Je suis jeune? Oui et alors? Pas plus tard que ce week-end je suis parti sur Manjimup et j'ai croisé deux personnes qui m'ont offert des avocats. La 60aine bien entamée. Ils sont sur les routes avec leur caravane depuis 5 ans a tourner autour de l'Australie. Le fait de voyager n'implique pas non plus que ça dure très longtemps. Combien de personnes peuvent se venter d'avoir tout vu en France. Pas besoin de partir pendant des mois ou a des miliers de kilomètres pour s'enrichir du voyage.

    Non je pense pas que voyager soit une chance. J'admet que voyager comme je le fait de l'autre coté du monde pendant plusieurs mois n'est pas forcément accessible a tous que ce soit au niveau du budget ou des disponibilités. Mais je persiste que tout le monde peut voyager d'une façon ou d'une autre s'il en fait le choix.

  • avatar utilisateur

    Aurélien Massé

    09/02/2016 - 07:15

    Ah mais ça je suis tout a fait d'accord avec toi. A la grande différence que cet article étant en français et donc en majorité lu par des français le problème de passeport ne se pose pas. Et que je doute que ces personnes dans le besoin ou dans une situation financière extrêmement précaire lise cet article. Il est tout a fait ciblé sur le genre de personnes qui lisent ce blog.

  • avatar utilisateur

    Aurélien Massé

    11/02/2016 - 00:36

    Merci pour ce commentaire. Je t'invite a lire mon commentaire juste au dessus du tiens. Comme je le dis, cet article s'adresse aux lecteurs de ce blogs qui sont majoritairement français. Inutile d'être "choquée" par mes propos, en effet nous avons la chance d'être dans un pays qui nous laisse l'opportunité de voyager, nous avons la chance de pas forcément être dans la mouise. Mais pour les lecteurs de ce blog, voyager n'a jamais été une chance. A moins que tu ai gagné tes voyages au hasard, tu as quand même fait ce qu'il fallait pour en arriver a voyager.

  • avatar utilisateur

    Aurélien Massé

    12/02/2016 - 21:12

    Il semblerait que mon discours ait été mal compris. Je ferais dés ce soir une mise à jour de l'article afin de mieux m'expliquer.

  • avatar utilisateur

    Sally Kathy Salinaires

    28/01/2016 - 12:42

    tellement vrai ! mais tu as peut-être "la chance" d'être assez courageux et aventureux pour aller au bout de tes rêves. Ce n'est pas donné à tout le monde. Profites bien petit "veinard" ;-)

  • avatar utilisateur

    PK

    28/01/2016 - 13:21

    done ;-)

  • avatar utilisateur

    Massé Dominique

    11/02/2016 - 20:37

    Allez... Chance ou pas chance, de toute façon c'est ton choix et tu l'assumes entièrement. C'est ça qui est important et qui nous rend si fiers, ta maman et moi, de tout ce que tu es en train d'accomplir. Alors en cette veille de "bougies", 29 en ce qui te concerne, je t'envoie plein de bisous d'amour et te souhaite tout le courage nécessaire à la bonne poursuite de ton projet. Bon anniversaire mon Auré. Continue à nous en mettre plein les yeux. On t'aime fort. Bon anniversaire ma puce.

  • avatar utilisateur

    Céline LOPES

    03/02/2016 - 17:54

    Ça agace...hein ? + que 100% d'accord avec toi !
    Tes montages sont au top, un vrai pro !
    Merci pour ce bol d'air et bon vent...

  • avatar utilisateur

    Marc DUPUY

    08/02/2016 - 13:14

    Je pense que la phrase "Tu as de la chance de voyager" est due à une vision du voyage qui est considéré comme un luxe (surtout quand le voyage est lointain), même si on peut partir avec peu de moyens.

    Considéré comme un luxe car :
    Si on a déjà une famille, partir en vacances demande un budget conséquent.
    SI on est en manque de temps (pour une carrière par exemple), en prendre pour des vacances relève du pur loisir..

    On peut considérer que l'on peut se donner les moyens de voyager : bosser dur et économiser ou se forcer à prendre du temps. Mais Si cela était aussi facile (je crois que les contraintes rentrent en compte) cela se saurait.

    Je pense surtout que cette phrase est lâché aussi par admiration : celle de pouvoir se libérer de ses contraintes pour faire ce choix. Donc soyez - peut-être - un peu tolérant quand ils le disent ! :)

  • avatar utilisateur

    Claire Rette

    09/02/2016 - 03:18

    Bien résumé !
    Quand ceux qui sont "restés" parlent de "chance", je pense en effet qu'ils ne parlent pas tous à proprement parler de "bon hasard", mais peut être plus d'une sorte de privilège que l'on a à bénéficier des bons côtés du voyage : découverte du monde, de cultures, de paysages changeants et magnifiques, et aussi de l'admiration du courage que l'on a eu à se détacher de notre train train alors que pour eux, cela pèse tout de même plus dans la balance (prêt immo, cdi etc).
    A terme, il paraît que cela nous éloigne irrémédiablement d'eux...dommage mais c'est en quelques sortes le revers de la médaille...

  • avatar utilisateur

    Corentin Pollet

    09/02/2016 - 07:09

    Je comprend l'idée, que certain ne font pas l'effort alors qu'il pourrait le faire. Mais certaine personne n'ont pas les moyen de manger a leur faim, même en Europe! Pour voyager bien sûr qu'il en faut de la chance.
    Avoir la chance de pouvoir se le permettre financièrement. Ou de ne pas encore avoir d'enfants, de la famille qui a besoins d'attention, une maison, le bon passeport qui ouvre les frontières, la santé, ...
    Lors de vos voyage autour du monde n'avez pas rencontrer des gens qui n'auront probablement jamais cette chance?
    Voyager c'est ne pas que grâce à la chance, mais il en faut.Et c'est d’ailleurs c'est le plus grand enseignement de tout mes voyage. "par rapport à 90% du reste du monde, J'ai de la chance" Et si vous ne l'avez pas remarqué, je crois que vous êtes passer a coté de beaucoup de choses dans vos voyages.

  • avatar utilisateur

    Marion Devineau

    11/02/2016 - 15:46

    Merci pour cet article !
    Je suis partie un an aux USA, et j'ai entendu pendant 12 mois "Mon dieu tu as trop de la chance".
    Ton article est super merci beaucoup !

  • avatar utilisateur

    Gilles Moreau

    12/02/2016 - 06:33

    Bien d'accord avec toi. Pas besoin d'aller très loin pour voyager d'ailleurs. J'ai fais le choix de partir en camping car seul à l'autre bout de la Turquie et retour par Rhodes, Crète et Grèce. J'y ai trouvé une maison à louer pour une centaine d'euros. J'ai quitté l'Isère pour le Péloponnèse ou je voyage maintenant régulièrement mais de façon plus confortable avec le camping car. J'ai juste oublié de dire que je suis maintenant en retraite. et que si la vie est courte, il faut en profiter un max. Alors sac à dos à pieds, vélo ou CC, peu importe le moyen de locomotion, ce n'est pas de la chance, juste une envie d'aller là ou l'on veut en toute liberté. Ce n'est pas de la chance, juste une furieuse envie de découvrir autre chose, de savoir que l'on est capable de le faire et de le faire partager.

  • avatar utilisateur

    Adrien

    12/02/2016 - 19:59

    Vaste débat. . Ce type de débat je l ai souvent rencontré avec des voyageurs français. C est un discours que je trouve beaucoup trop simpliste et facile.
    Pour avoir un peu voyager, barouder et rencontrer des gens, l opportunité de voyager dépend de trop grand nombres de contextes sociaux, familiaux et économiques pour pouvoir juger. Il est trop facile de pouvoir dire quand on veut on peut.
    De plus je travail avec une population que l on dirait vulgairement en difficulté, et qui a d autres priorités que de penser voyage et chance ou pas chance. Les raccourcis de ce type ne font pas nécessairement avancer le débat.
    Et surtt quand tu voyages, tu rencontres des gens qui ne connaissent même pas leur propre pays car eux ils n ont pas la chance de pouvoir voyager. Donc je pense que voyager peut etre.une chance, donc si on peut se le permettre et se donner les moyens profitons en.
    J ai voyagé plusieurs mois et plusieurs fois en Asie, et je pense que c est une chance et un choix.

  • avatar utilisateur

    12/02/2016 - 22:51

    Je ne rentrerai pas dans le débat chance ou pas chance. Juste un petit témoignage car il me semble avoir lu plusieurs fois dans les commentaires précédents qu'avoir des enfants ou un job fixe pourraient être une entrave au voyage... Nous avons fait le choix de voyager pendant 1 an avec nos 4 enfants de 3 à 10 ans en 2014-2015, de quitter momentanément notre job, notre vie sédentaire pour partir sur les routes du monde. Un projet qui est né 12 ans auparavant lors d'un premier tour du monde en couple. Nous nous sommes donnés les moyens et ne savions absolument pas à l'époque que nous aurions 4 enfants. Mais pas un seul instant nous avons douté. Nous avions fait ce choix, et nous avons fait en sorte que ce projet se réalise. Alors oui, on peut surement considérer que nous avons eu de la chance, car nous avons rencontré et été accueillis par des personnes formidables, vécu de belles expériences (mais aussi de moins bonnes), vu tellement de sites magnifiques, et goûter de saveurs exotiques...
    Mais nous nous sommes surtout donnés les moyens de réaliser ce projet, faisant partie intégrante de l'éducation que nous souhaitions donner à nos enfants. Nous avons économisé, mis de côté certains autres projets, donner à nos enfants la possibilité d'avoir une grande adaptabilité pour vivre au mieux cette vie de nomade et pouvoir l'apprécier. Nous avons essayé de leur transmettre des valeurs d'écoute, d'échange et de respect sur les autres cultures, et nous sommes partis.
    Chacun vit ses expériences de voyage de manières différentes. Il y a mille et une manières de voyager, d'aller à la rencontre de l'autre ; et chance ou pas chance, c'est POSSIBLE ! De plus en plus de familles tentent l'aventure, et peut-être que tous ces enfants voyageurs auront plus d'audace encore et sauront témoigner positivement de leurs expériences de voyage. Considèreront-ils plus tard qu'ils ont eu de la chance ?...

Laisser un commentaire

Vous devez posséder un compte et être connecté(e) pour pouvoir commenter un article.